Nos actions

L'association Lumière et la lutte contre la fracture numérique dans les quartiers prioritaires

Île-de-France - Aulnay-sous-Bois
Quartiers prioritaires et lien social

L’association Lumière propose de nombreuses activités aux enfants, aux préadolescents, par la mise en place d’un accompagnement scolaire et participe au respect des valeurs citoyennes à Aulnay-sous-Bois (93). Elle aide aussi des adultes à se former et à effectuer leurs démarches administratives en ligne grâce à un Espace Multimédia.

14/12/2015

Projet

L'association Lumière souhaite lutter contre la fracture numérique à travers la mise en place d'un Espace Multimédia au sein de son nouveau local. Les personnes qui fréquentent l'association n'ont pas ou très difficilement accès à Internet. L'acquisition et la maîtrise de l'outil informatique constitue un facteur primordial de réussite scolaire et d'insertion professionnelle. Les usages de la salle informatique seront variés :
- Formation à la recherche documentaire sur Internet, accès à des ressources culturelles et pédagogiques pour les élèves du primaire au lycée.
- Adultes : accompagnement et formation pour la réalisation des démarches administratives en ligne. Formation à la recherche d'emploi en ligne. Ateliers bureautiques.
- Utilisation du numérique comme un outil pédagogique notamment pour les cours d'alphabétisation.

Contexte

L'association Lumière est issue d'une amicale de locataires créée il y a près de 20 ans dans le parc HLM "Les Franciliens". Le mouvement s'est constitué en association en 2004. Dans le cadre du programme de démolition-reconstruction qui a fait tomber les grandes tours de 12 étages du quartier, l'association vient de se voir attribuer un nouveau local inauguré en novembre 2015. Cette implantation lui permet de disposer de cinq grandes salles de cours. L'association Lumière souhaite profiter de ses nouveaux locaux pour renforcer ses actions d'insertion socio-professionnelles à destination des habitants des quartiers Nord d'Aulnay-sous-Bois.

Reportage photo

© Aline Boros