Actualités

Témoignage : Karima s'engage pour un café social à Nanterre

Mars 2018

Karima El Ouafy travaille au service des ressources humaines Ile-de-France de Cofiroute. Elle dédie également une partie de son temps à l’association Authenti-Cité, qui gère un café social à Nanterre. Si elle met à profit ses compétences professionnelles, son accompagnement lui permet surtout de concrétiser sa démarche citoyenne.

C’est une voisine qui a lui a fait découvrir Authenti-Cité. Convaincue par la pertinence de son action, Karima El Ouafy est désormais marraine de l’association avec la Fondation VINCI. L’objet d’Authenti-Cité est de favoriser la mixité sociale et intergénérationnelle au sein du quartier du Parc, à Nanterre. L’association vise notamment les jeunes de 16 à 25 ans, parfois difficiles à toucher et à mobiliser.

Pour y parvenir, l’association a créé un café social, un lieu qui a tout d’un café ordinaire, mais où les prix sont solidaires. Le lieu se veut être un espace d'échange, d’animation et d'information dédié aux habitants du quartier. Un outil de réappropriation par et pour ses usagers, afin de développer le conseil citoyen.

Karima accompagne l’association depuis 2017 grâce au dispositif de parrainage de la Fondation VINCI. Très active, elle a participé à l’aménagement du lieu pour qu’il soit le plus accueillant et convivial possible. Elle a également impliqué son entreprise, Cofiroute, qui a fait don d’ordinateurs à Authenti-Cité.

Ses compétences professionnelles lui permettent également d’apporter son appui dans le recrutement d’un animateur. Car le café social propose de nombreux ateliers aux thématiques diverses qui rejoignent le thème central de la citoyenneté. Avec pour ambition de créer du lien social auprès des habitants. Elle envisage également d’animer deux soirées à thème pour aider les participants à organiser leur recherche d’emploi. Mais « le café social ne se limite pas à mes compétences RH, il me permet d’avoir une démarche citoyenne » , confie-t-elle. « Je me sens à ma place, cela me semble normal de les aider. Je n’ai pas l’impression de faire beaucoup plus. »

Récemment, l’inauguration du café social « a vraiment donné du sens à ma démarche et à celle de la Fondation VINCI pour la Cité » , raconte-t-elle. Son parrainage constitue « une belle expérience humaine qui donne du sens et qui conforte notre rôle au sein des territoires. »

Vous connaissez une association et aimeriez devenir parrain ou marraine comme Karima ? Déposez une demande de soutien directement en ligne.

Retour