Actualités

Convergence, bilan d'une expérimentation de trois ans

Septembre 2014

Créée en mai 2002, la Fondation VINCI pour la Cité incarne la volonté du Groupe d’être un partenaire durable de la Cité et des communautés humaines pour lesquelles le Groupe bâtit et gère de nombreux équipements. Son engagement : la lutte contre toutes formes d’exclusion. De quelle façon ? Illustration avec l’exemple du partenariat tissé avec l’association Emmaüs Défi.

Un partenariat fructueux
En 2010, la Fondation VINCI accompagne le projet de création du plus grand bric à brac solidaire d’Ile-de-France en finançant une partie des aménagements du site (Halle Riquet dans le 19ème arrondissement de Paris). A ce soutien financier de 30 000€ se conjugue le parrainage de Christophe DUEYMES, directeur chez VINCI Facilities, entrainant dans son sillage cinq entreprises de VINCI Energies qui offrent à l’association les travaux d’électrification du site. Ce sont au total 4 000 heures de travail qui ont été réalisées en mécénat de compétences.

Forts de ce partenariat exemplaire, Emmaüs Défi et la Fondation VINCI se lancent ensemble dans une expérimentation innovante visant à réinsérer dans l’emploi des personnes en situation de grande exclusion. Ce projet, appelé « Convergence », piloté par l’Etat, teste trois nouveaux mécanismes d’insertion innovants :
- L’allongement de la durée des contrats d’insertion : actuellement limités par la loi à deux ans maximum, Emmaüs Défi teste leur allongement à cinq ans, laissant ainsi le temps à des personnes en grande fragilité de régler leurs différentes problématiques.
- Le relais possible à l’issue du dispositif « premières heures » : ce dispositif permet de proposer à des personnes sans domicile fixe repérées lors des maraudes de travailler dans le bric à brac quelques heures par semaine, le nombre d’heures de travail augmentant en fonction de l’évolution des personnes.
- La coordination de l’ensemble des acteurs de l’accompagnement socio-professionnel : l’accompagnement est adapté et renforcé en coordonnant, autour de leurs besoins, les acteurs du logement, de la santé et de l’emploi afin d’obtenir leur accès à une situation socioprofessionnelle stable.

Des résultats concrets
La Fondation VINCI participe au financement du dispositif (30% du budget global) pendant trois ans et a entrainé le Groupe dans la démarche : VINCI a pris l’engagement d’embaucher en CDI chaque année 10 personnes accompagnées par Emmaüs Défi dans tous les pôles présents en Ile de France. Aujourd’hui quatre CDI ont déjà été signés chez VINCI Energies (Uxello, Reso Logistique et VINCI Facilities) et chez Eurovia (SRBG) et un contrat de professionnalisation chez VINCI Construction (SRC). Ces réussites tiennent aux différentes étapes du processus :
- Formation à la sécurité au centre de formation Césame (VINCI Construction)
- Période d’immersion en entreprise d’un mois renouvelable une fois
- Embauche en CDI. L’accompagnement socioprofessionnel par les équipes d’Emmaüs Défi est maintenu pendant toute la première année suivant l’embauche du salarié Emmaüs Défi chez VINCI : les compétences de chacun sont ainsi mises à profit grâce à ce partenariat pour une intégration réussie du salarié.

Evaluer, capitaliser, changer d’échelle
Les partenaires réalisent un suivi-évaluation de l’expérimentation, qui permettra à terme de vérifier
- la pertinence et l’efficacité des processus mis en place,
- le coût du dispositif d’intégration progressive en entreprise, comparé au coût actuel d’accompagnement socio-économique des personnes en situation de grande précarité, et des personnes recrutées dans le cadre des clauses sociales.

La Fondation VINCI et le Groupe VINCI, avec Emmaüs Défi, souhaitent étendre le processus, pour en vérifier la viabilité dans d’autres contextes :
- En élargissant le partenariat à un autre ACI francilien, la Mie de Pain, afin de recevoir un nombre plus grand de candidatures de personnes à embaucher en CDI (point bloquant à date) dans les entreprises VINCI d’Ile de France ;
- En testant l’accompagnement socio-professionnel après embauche par la responsable Emmaüs Défi auprès de personnes de cet ACI (est-il possible d’accompagner avec succès des personnes embauchées chez VINCI par une accompagnatrice qu’elles ne connaissaient pas ?)
- En changeant de région : nouvelle ACI, nouvelles entreprises VINCI. Sont déjà repérées les ACI Solid’action à Greboble et Tapaj à Bordeaux, qui testent des dispositifs expérimentaux du type Convergence (allongement de la durée du contrat d’insertion), dans des territoires de forte implantation d’entreprises VINCI.

Ces étapes permettront à terme de conclure à la faisabilité d’un changement d’échelle du dispositif, à l’intérêt économique qu’il représente pour l’Etat, pour les entreprises et pour les acteurs de l’insertion.

Retour